Stade Français : un décès et des interrogations…

Stade Français : un décès et des interrogations…

Paris Vox – Nicolas Chauvin, jeune joueur du Stade Français et solide espoir du rugby national, est décédé mercredi soir. Sa mort relance les interrogations et les polémiques sur les dérives du rugby moderne où les accidents ont tendance à tragiquement se multiplier.

Nicolas Chauvin avait été victime d’un traumatisme cervical occasionnant un arrêt cardiaque et une anoxie cérébrale à la suite d’un choc reçu lors du match Espoirs disputé dimanche dernier par le Stade Français contre Bordeaux-Bègles. 

Âgé de 19 ans, Nicolas Chauvin, qui évoluait au poste de 3e ligne, s’est éteint au CHU Pellegrin de Bordeaux.

 Au-delà de la tristesse suscitée par ce drame, certains pointent du doigt les excès du rugby moderne, où des joueurs de plus en plus puissants à force de musculation intensive donnent et reçoivent des coups toujours plus violents.

Après l’accident survenu dimanche, la DTNA a rappelé les arbitres à une grande sévérité sur les plaquages hauts rappelant que « l’un des fondamentaux de l’arbitrage est de préserver la sécurité et l’intégrité physique des joueurs qui reste prioritaire par rapport aux deux autres fondamentaux que sont l’équité et la continuité du jeu ». Une réponse qui apparaît bien insuffisante et superficielle.

Fermer le menu