Le « comité Adama » appelle à rejoindre les « gilets jaunes » samedi prochain

Le « comité Adama » appelle à rejoindre les « gilets jaunes » samedi prochain

Paris Vox – Confusion des genres ? Convergence  des luttes ? Risques de tensions internes ? Quoi qu’il en soit, sur une page facebook intitulée « les quartiers en gilets jaunes », le « comité Adama », appelle à rejoindre la mobilisation parisienne de samedi prochain.


Le « comité Adama » est né à la suite de l’affaire Adama Traoré, une affaire judiciaire ayant pour origine la mort d’un homme de 24 ans, Adama Traoré, le 19 juillet 2016 à la gendarmerie de Persan, à la suite de son interpellation à Beaumont-sur-Oise. Sa mort a pris une grande ampleur médiatique suite à des dépôts de plainte concernant un possible homicide involontaire, de supposées entraves à l’enquête et non-assistance à personne en danger.

Le comité explique son choix par le texte suivant :

« Le Comité Adama appelle à manifester samedi 1er décembre aux cotés des gilets jaunes.

Les quartiers populaires sont confrontés aux mêmes problématiques sociales que les territoires ruraux ou périurbains – dits « périphériques » – touchés par la politique ultra libérale de Macron.

Nous aussi nous habitons des territoires enclavés, même à proximité des grands centres urbains.

Nous aussi, habitant.es des quartiers populaires, nous travaillons le plus souvent dans les secteurs les plus précaires pour des salaires de misère.

Nous aussi nous devons parfois faire plusieurs heures de voiture pour nous rendre sur nos lieux de travail : dans des usines, dans des entrepôts, dans le nettoyage industriel ou encore dans le secteur de la sécurité. Pour beaucoup parmi nous, c’est aussi le chômage, qui atteint 40 % dans certains quartiers.

À ces inégalités sociales, s’ajoutent le racisme, les humiliations quotidiennes et les violences policières. Violences policières auxquelles les gilets jaunes sont aussi confrontés aujourd’hui à leur tour. Après celui contre la loi Travail, c’est maintenant le mouvement des gilets jaunes qui connait cette répression.

Ne laissons pas le terrain à l’extrême-droite, et réaffirmons nos positions contre le racisme à l’intérieur du mouvement des gilets jaunes.

Faisons alliance à égalité, avec nos spécificités, contre le régime Macron qui détruit nos vies, et qui nous laisse agoniser chaque fin de mois pour parvenir à nourrir nos familles.

Nous appelons tous les habitant.es des quartiers populaires à venir massivement se battre pour leur dignité le samedi 1er décembre. Comme le font les habitants de La Réunion qui nous ont montré la voie.

Avec le soutien de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue, Plateforme d’enquête militante. »

 

 

 

Fermer le menu