Le vol à la burqa : une nouvelle tendance de la criminalité ?

Le vol à la burqa : une nouvelle tendance de la criminalité ?

Paris Vox – Il est bien loin le temps d’Arsène Lupin, le gentleman cambrioleur légendaire de Maurice Leblanc. Le weekend dernier, c’est un tout nouveau style de rapine qui a été dévoilé (si l’on peut dire…) : le vol à la burqa.


Samedi dernier, quatre personnes entrent dans une boutique de vêtements haut de gamme de la rue Saint-Honoré, dans les beaux quartiers de Paris. Il s’agissait en fait de deux hommes et de deux femmes, vêtues de burqa (théoriquement interdites dans l’espace public français).

Mais le petit groupe n’était pas là que pour faire du shopping. Tandis que 3 membres du groupe occupaient les vendeuses de la boutique, la quatrième « associée » empoignait deux vestes en cuir et un gilet avant de les cacher sous sa burqa. Montant du butin : 7500€.

C’est un autre vendeur qui a aperçu le délit. La femme en burqa s’est alors enfuie pendant que ses complices frappaient le vendeur pour faciliter la fuite. Aucun des quatre délinquants n’a été retrouvé pour l’instant.

Ce n’est pas la première fois qu’une burqa est utilisée dans un vol. En 2010, les usagers d’une poste d’Athis Mons dans l’Essonne avaient eu la mauvaise surprise de se faire braquer par deux hommes en burqa.

Fermer le menu