Paris régale sur la pelouse, heurts autour du stade…

Paris régale sur la pelouse, heurts autour du stade…

Paris Vox – Le Paris Saint-Germain déroule en championnat. En Ligue des Champions, Paris a déjà brûlé une cartouche en s’inclinant 3 à 2 contre Liverpool. La victoire était donc impérative pour les locaux. Mission réussie pour le PSG qui produit une prestation aboutie dans la continuité des choses montrées contre Nice. La soirée a été cependant assombrie par plusieurs heurts qui ont éclaté entre membres de la tribune Auteuil et soutiens du club serbe.


Le PSG reçoit Belgrade en 4-2-3-1. Alphonse Areola est titulaire dans les buts, le champion du Monde italien Buffon étant toujours suspendu. Kimpembe et Silva sont alignés en défense centrale. Sur leurs côtés, Meunier se place à droite et Bernat sur l’aile gauche. Verratti et Rabiot sont placés à la récupération. Neymar est positionné en 10 avec Mbappé et Di Maria sur les ailes. Edinson Cavani occupera la pointe de l’attaque rouge et bleue.

Paris s’est imposé 6 à 1 face au club serbe. Certains estimeront que prendre un but n’est pas tolérable contre une équipe de ce niveau. D’autres penseront qu’il est anecdotique. En vérité, ils ont tous raison !  Les buteurs parisiens du soir sont Neymar (20′,22′,81′), E. Cavani (37’), A. Di Maria (41’),  K. Mbappé (70’). Les serbes avaient réduit l’écart par Marin à la 74ème.

Ce qu’il faut retenir :
  • Neymar au rendez-vous

Il était attendu au tournant par nombre de supporteurs et d’observateurs du club parisien. Le numéro 10 brésilien n’aura pas déçu et a proposé un match complet ponctué de trois buts dont deux sur coup-franc direct. En outre, Neymar n’aura pas été avare en distillant de bons ballons à ses coéquipiers durant toute la partie. On n’aura certainement jamais vu Neymar aussi bon que contre Belgrade. On attend de lui de réitérer ce genre de performance contre des adversaires d’un plus grand standing.

  • Domination sans partage

La lecture des statistiques du match traduit bien l’emprise des parisiens sur la partie. Pressing, récupération haute et transmission rapide vers l’avant, Paris a fait étal d’une grande maîtrise collective. Paris aura tiré 34 fois au buts avec presque 75 % de possession de balle : stratosphérique !

  • Des incidents en marge de la rencontre

La tribune Auteuil était fermée pour cette rencontre suite à une sanction de l’UEFA. La tribune des visiteurs était également fermée suite à une autre sanction. Au final, les membres du CUP ont été replacés dans d’autres tribunes, et plusieurs centaines de supporteurs serbes avaient fait le déplacement et se sont rassemblés de façon sauvage. L’inutilité de ces sanctions a ainsi éclaté au grand jour…

A la fin du match, les supporteurs des deux clubs ont cherchés à en découdre et se sont battus aux alentours du stade. La police a tenté de contenir les débordements comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous :