Marcel Campion : objectif mairie ou diversion pour « En Marche » ?

Marcel Campion : objectif mairie ou diversion pour « En Marche » ?

Paris Vox – Marcel Campion est connu comme défenseur du monde forain, on le découvre désormais comme homme politique hâbleur. Il veut chasser Hidalgo de la Mairie de Paris et annonce son intention de se présenter aux élections municipales de 2020. 


Les candidats se suivent et ne ressemblent pas tous. Pour preuve, l’engagement de Marcel Campion dans la vie politique municipale parisienne. S’agit-il là d’un nouvel avatar de la société civile qui s’engage en politique ? C’est possible. Ce qui est sûr en revanche c’est que Marcel Campion annonce sa volonté de ravir la Mairie de Paris à Anne Hidalgo.

Ses chances de l’emporter sont assez faibles. Il s’en doute. Son objectif premier est en fait de voir Anne Hidalgo perdre.  Sur le plateau de l’amuseur Cyril Hanouna, Marcel Campion a déclaré “J’ai honte de ma ville. Avant, ma ville, c’était une ville enchantée, maintenant c’est une ville en chantier”.  Le constat est juste, les propos ont un ton parfois pamphlétaire mais les propositions pour révolutionner Paris ne sont pas encore au rendez-vous. Mais peut-être n’est-il là que pour « dézinguer » l’édile parisienne, mais si tel est le cas, à quel profit ?

Rares sont ceux qui donneront tort à Campion dans son constat et nombreux sont ceux à faire le même que lui.  L’annonce de sa candidature semble faire sourire. Pourtant, il se peut que la « grande gueule » prenne des voix à gauche comme à droite. Cela pourrait faire les affaires d’En Marche qui verrait la droite et les habituels soutiens du PS à Paris (Front de Gauche, France Insoumise…) perdre de l’influence. Personne n’a encore osé dire que Campion roule pour Macron, mais en cas de duel PS – En Marche à Paris, le report de voix est connu d’avance !

Celui qui est surnommé « Le roi des forains » a annoncé sa volonté de vendre sa grande roue et d’abandonner ses activités foraines. Pour autant, la retraite n’a pas encore sonné pour l’ancienne pupille de la nation qui retrouve une jeunesse de combat à 78 ans.