Urinoirs à Paris : une polémique disproportionnée ?

Urinoirs à Paris : une polémique disproportionnée ?

Paris Vox (Tribunes) – Les urinoirs récemment installés dans Paris font les gros titres de la presse. Jean Ernice estime que cette polémique est disproportionnée par rapport aux vrais problématiques de la capitale.


La polémique sur les urinoirs urbains nommés « uritrottoir » m’interpelle. Je n’irais pas jusqu’à dire que cette polémique « pue la pisse », bien que j’ai entendu cette saillie au détour d’un comptoir, mais je l’a trouve exagéré. A vrai dire, cette polémique occupe le terrain médiatique au détriment de vrais problématiques.

Contexte

Des urinoirs sont placés un peu partout dans Paris. L’intention est louable et répond à un problème d’hygiène publique. En cette période de Paris Plages, des Gay Games ou tout simplement d’apéros estivaux, l’idée n’est pas idiote. Malheureusement, seuls les hommes peuvent a priori utiliser ces urinoirs. Les femmes semblent les grandes oubliées de ces équipements publics. Les pissotières sont par ailleurs couplées à des jardinières qui utilisent l’urine pour fertiliser les plantes.

Polémique

A l’instar de l’urinoir posé sur l’île Saint-Louis qui déplaît, d’autres urinoirs font parler également. L’emplacement n’est pas des meilleurs. Les pissotières sont à jour ouvert et on peut admirer chacun se soulager au plein-air. Les exhibitionnistes remercient certainement déjà les décideurs parisiens.

On peut trouver incongru et dénoncer cette présence, pourtant on a déjà eu à avaler des vessies pour des lanternes à Paris ! Des choses incongrues qui garnissent nos rues ce n’est en effet pas nouveau. 

Ou est l’indignation médiatique devant le quotidien des riverains de la salle de shoot. Ces derniers assistent quotidiennement au ballet des dealers et des toxicomanes dans leur rue. Les agressions dans Paris, tel cet homme poignardé dans un bus la semaine passé ne font pas autant de bruits. L’insécurité, la saleté, l’impunité des vendeurs à la sauvette ou des voleurs du métro semblent secondaires.

Seule chose à garder de cette polémique, l’imagination de certains internautes. Cela permet de replacer cette polémique à sa place.

 

Fermer le menu