Subventions à Paris, souriez c’est vous qui payez !

Subventions à Paris, souriez c’est vous qui payez !

Paris Vox – A chaque conseil de Paris, son lot de subventions. Paris Vox vous propose une peite sélection non exhaustive de celles accordées au mois de juillet. Au programme ce mois-ci : lutte contre les « discriminations », subventions à des crèches confessionnelles et confortable subvention pour le théâtre du Rond-Point.


Lutte contre les discriminations 
  • Une subvention de 2 000 euros est attribuée à l’ASSOCIATION DES TUNISIENS
    DE FRANCE (ATF) pour le projet, localisé dans le 10ème arrondissement, intitulé
    « Lutte contre les discriminations et les racismes dossiers 2018 »
  • Une subvention de 5 000 euros est attribuée à la FÉDÉRATION DES TUNISIENS POUR UNE CITOYENNETÉ DES DEUX RIVES (FTCR) pour le projet intitulé « Actions lutte contre les discriminations»
  • Une subvention de 5 000 euros est attribuée à l’association ART ARTIST ASSISTANT , pour le projet intitulé « aide auprès des jeunes LGBT+ avec bourse de formation accompagnée d’un stage rémunéré dans un atelier » au titre de la lutte pour l’égalité des droits et contre les discriminations à l’égard des personnes lesbiennes, gaies, bi.e.s et trans
  • une subvention d’un montant de 13 000 € est attribuée à l’association les Ami-e-s
    du Mage pour des études et colloques sur des questions de genre
  • Une subvention d’un montant de 4 000 € est attribuée à l’association Réseau pour
    l’Autonomie des Femmes Immigrées et Réfugiées  pour son action d’information aux
    droits et à l’égalité entre les femmes et les hommes à destination des femmes, des personnes
    étrangères, migrantes ou exilées
Et la laïcité  ?

La Mairie de Paris verse des subventions pour les crèches de l’association Ozar Hatorah. On peut s’interroger sur la compatibilité entre la laïcité et le versement de pareils subventions.

Sur le site internet de l’association on apprend que : « La philosophie d’Ozar Hatorah, et ce depuis sa création, consiste à intégrer des élèves de tous horizons sociaux et de leur transmettre l’amour de la Torah et de renforcer leur identité juive et leur pratique de la Torah et des commandements. ». 

En juillet ont ainsi été accordées par la Mairie de Paris :

  • Une subvention de 61.895 euros est allouée à l’association Ozar Hatorah pour sa crèche située
    40 rue de l’Orillon (Paris 11e)
  • Une subvention de 184.076 euros est allouée à l’association Ozar Hatorah pour sa crèche située 31, rue des Cordelières (Paris 13e)

D’autres crèches communautaires ont reçus l’appui de la mairie c’est le cas de Jeunesse Loubavitch qui organise des évènements comme les allumages publics de « Hanouccah » à Paris et qui « favorise la connaissance de la culture juive » : 

  • Une subvention de 70.813 euros est allouée à l’association Jeunesse Loubavitch, pour la crèche collective, située 49-51, rue Petit (19e)
  • Une subvention de 50.541 euros est allouée à l’association Jeunesse Loubavitch, pour la crèche collective, située 27, rue Riquet (19e)
Et la culture ?

Celle-ci n’est pas oubliée dans les subventions, c’est ainsi que le théâtre du Rond-Point sera richement doté. La lecture des délibération du conseil municipal fait apparaitre : « subvention de fonctionnement attribuée à la SARL Théâtre du Rond-Point 2 bis avenue Franklin D. Roosevelt (8e) est fixée à 2.300.000 euros ». 

Le théâtre du Rond-Point a fait l’actualité par le passé pour sa programmation jugée christianophobe par des associations catholiques, la pièce « Golgota Picnic » notamment.

Le directeur du théâtre est par ailleurs assez politisé et faisait partie du comité de soutien à Anne Hidalgo lors de la campagne de 2014.

 

 

Fermer le menu