Assemblée Nationale : incident entre Meyer Habib et des agents de sécurité

Assemblée Nationale : incident entre Meyer Habib et des agents de sécurité

Paris Vox – Le député pro-israélien Meyer Habib, membre des « Constructifs », a perdu ses nerfs le 3 juillet dernier au cours d’une altercation avec des membres du service de sécurité de l’Assemblée Nationale qu’il aurait accusé « d’antisémitisme».


C’est le journal Le Parisien qui relate les faits. Le jour de l’incident, le représentants des français de l’étranger se  présente à l’entrée de l’ Assemblée nationale accompagné de quatre personnes dont un officier de sécurité armé. Celui-ci ne pouvant montrer de badge d’accès, la sécurité lui a fort logiquement interdit l’entrée. Une décision qui a fait entrer Meyer Habib dans une colère noire, n’hésitant pas à sous-entendre que  le chef de poste de sécurité ferait preuve « d’antisémitisme ».

Selon un courrier adressé à la questure de l’Assemblée,  le député et son officier de sécurité seraient revenus un peu plus tard, et ce dernier aurait « délibérément provoqué les agents en ouvrant sa veste pour montrer (…) une arme portée à la ceinture. »

Contacté par les journalistes du Parisien,  Meyer Habib a expliqué qui  les personnes qu’il accompagnait étaient des représentants de l’armée israélienne, invités par la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée dont il est vice-président.

Fermer le menu