Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Agenda culturel : ce qu’il ne faut pas manquer !

Paris Vox – Afin de vous aider à faire le tri dans l’imposante offre culturelle de Paris et de l’Ile de France pour vos sorties à venir, nous vous proposons chaque semaine un petit récapitulatif des incontournables !


Johnny

@Galerie Joseph

Directement inspirée du Livre « Le Regard des Autres » de Patrice Gaulupeau, « l’Exposition Johnny » reprend les codes qui ont fait le succès de l’ouvrage : les plus belles photos de Johnny Hallyday prises par les plus grands photographes. De sa naissance aux années 2000, six décennies de documents exceptionnels retracent la carrière unique de cette légende de la chanson française au travers de 200 photos, dont de très nombreuses totalement inédites.Cette exposition photographique sera mise en scène avec des objets mythiques ayant appartenu à Johnny et aimablement prêtés par des collectionneurs passionnés :

  • Des motos dont la Harley Davidson « Laura Eyes »
  • Des voitures dont La Gillet Vertigo
  • Des costumes de scène
  • Des guitares
  • Des affiches de cinéma
  • Corner arty
  • Séances de dédicaces

Rodin et la danse

@Musée Rodin

Au printemps 2018, le musée Rodin met en lumière la rencontre de Rodin avec le monde de la danse. L’exposition s’articulera autour de la célèbre série des Mouvements de danse jamais exposée du vivant du sculpteur et d’une cinquantaine de dessins. À partir des années 1890, des expériences nouvelles transforment l’art de la danse, loin du divertissement codifi é et mondain qu’elle pouvait être jusque-là. Sensible aux innovations menées, Rodin s’intéresse à des personnalités exceptionnelles, parmi lesquelles Loïe Fuller et Hanako. L’un des points d’orgue de ces rencontres s’établit avec les danseuses cambodgiennes en représentation à Paris pour l’Exposition universelle. À leur départ, Rodin dira qu’ « elles em-portèrent la beauté du monde avec elles ». La complicité partagée avec les artisans de cette révolution amène Rodin à lier danse et sculpture dans leur commune exploration des possibilités du corps humain. Rodin s’intéresse à la danse sous toutes ses formes, qu’il s’agisse des danses folkloriques régionales ou orientales, des prestations de danseuses de cabaret, des principales personnalités de la danse contemporaine ou encore, intérêt qu’il partage avec Isadora Duncan, des pratiques de la danse dans l’Antiquité.

La Bièvre dans le 5e arrondissement

@Gépetto & Vélos

Faisant suite à l’exposition « La Bièvre quartier Butte-aux-Cailles » la boutique de vente/réparation/location de vélos Gépetto & vélos du 28 rue des Fossés-saint-Bernard (75005) organise une nouvelle exposition sur la rivière parisienne jusqu’au 31 août « La Bièvre dans le 5e arrondissement ». Histoire, métiers, parcours… Tout tout tout ce que vous avez toujours désiré connaître sur cette rivière mythique qui a inspiré de nombreux auteurs, dont JK Huysmans et son chef-d’œuvre « La Bièvre » que je me suis fait un réel plaisir (avec les éditions Le bas du Pavé) de rééditer et d’enrichier de nombreuses illustrations peu connues et que vous pourrez toujours vous procurer sur place

Nymphéas. L’abstraction américaine et le dernier Monet

@Musée de l’orangerie

En 1955, Alfred Barr fait entrer au Museum of Modern Art de New York un grand panneau des Nymphéas (W1992) de Monet, alors que ces grandes « décorations » demeurées dans l’atelier de Giverny commencent à attirer l’intérêt des collectionneurs et musées…

Monet est alors présenté comme « une passerelle entre le naturalisme du début de l’impressionnisme et l’école contemporaine d’abstraction la plus poussée » de New York, ses Nymphéas mis en perspective avec les tableaux de Pollock, tels que Autumn Rhythm (number 30), 1950. La réception du dernier Monet s’opère alors en résonnance avec l’entrée au musée de l’expressionnisme abstrait américain. Au même moment est forgée la notion d’ »impressionnisme abstrait ».

Fermer le menu