Faire un don
Autolib’ : Benjamin Griveaux en profite pour tacler à nouveau Hidalgo

Autolib’ : Benjamin Griveaux en profite pour tacler à nouveau Hidalgo

Paris Vox – Le porte-parole du gouvernement,  Benjamin Griveaux, ne manque pas une occasion d’égratigner le maire de Paris. Ainsi, vendredi dernier, il  a déclaré – évoquant l’affaire Autolib’ – regretter « un dysfonctionnement grave sur la question des mobilités à Paris ».


L’homme à qui l’on prête des ambitions municipales dans la capitale s’est notamment interrogé: « La maire (PS) de Paris Anne HIDALGO expliquait l’an dernier (…) que tout allait bien, qu’il n’y avait pas de déficit et que le service était performant. Comment en une année, le service devient pas performant, coûte des centaines de millions d’euros aux Parisiens et s’arrête du jour au lendemain ? ».

Il s’est également inquiété des conséquences de la rupture du contrat passé en 2011 entre la mairie et le groupe Bolloré, une décision prise « trop rapidement »  qui risque de « pénaliser Parisiens et Franciliens », ainsi que « les 250 salariés qui se retrouvent sur le carreau ».

De son côté, la mairie a rejeté la responsabilité du fiasco sur le groupe Bolloré, affirmant que la résiliation du contrat  était « la seule décision viable pour éviter de grever le budget de la Ville de Paris ».