Bobigny : les fossoyeurs dépouillaient les cadavres

Bobigny : les fossoyeurs dépouillaient les cadavres

Paris Vox – Trois fossoyeurs du cimetière de Pantin  se retrouvent depuis hier devant le tribunal de Bobigny. Des peines allant jusqu’à 18 mois de prison ferme ont été requises contre eux. Ils sont accusés d’avoir récupéré des dents en or et des bijoux  sur les cadavres enterrés.


Cette sordide affaire remonte à 2012 et à l’arrestation au pied d’un mur d’enceinte de ce cimetière de Seine-Saint-Denis de deux hommes équipés de gants, de lampes frontales et d’une barre à mine. Les deux individus étaient également en possession d’un petit sac contenant une dizaine de dents en or.

Ils comparaissent aujourd’hui, en compagnie d’un de leurs complices, pour « violation de sépulture et vol aggravé ». Un membre du trio, considéré comme « l’instigateur » de la macabre pratique, affirme pour sa défense avoir « trouvé » ces dents et objets dans des tombes en déshérence lors de travaux d’exhumations. Une explication qui peine à convaincre.

Le tribunal  estime ses gains à environ 30 000 euros sur une période trois ans. Vingt-quatre mois de prison, dont six avec sursis, ont été requis contre cet individu. Des peines de huit et douze mois avec sursis  ont été demandées  pour les deux autres fossoyeurs, âgés de 47 et 61 ans.

Fermer le menu