Violences du 1er mai à Paris : une première condamnation

Violences du 1er mai à Paris : une première condamnation

Paris Vox – Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à un mois de prison ferme mercredi une femme interpellée dans le cadre des violences lors de la manifestation du 1er Mai dans la capitale.


Interpellée en marge des violences qui ont marqué le défilé du 1er Mai et détenue depuis, la prévenu comparaissait pour « participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou des dégradations« .

Maryam a été condamnée à un mois de prison ferme, ce qui permet de couvrir sa détention provisoire, et 4 mois avec sursis. Elle a été reconnue coupable de détention d’arme, un marteau ayant été retrouvé sur elle.

Le parquet avait requis 7 mois de prison, dont 6 avec sursis contre elle et interdiction de séjour à Paris pendant deux ans.

Fermer le menu