La Seine-Saint-Denis confrontée à l’accueil des enfants de djihadistes

La Seine-Saint-Denis confrontée à l’accueil des enfants de djihadistes

Paris Vox – La Seine-Saint-Denis, département à fort taux d’immigration qui a le plus bas niveau de vie du territoire français, se retrouve en première ligne dans l’accueil des enfants de combattants islamistes de retour de zone de conflit irako-syrienne.


La majorité de ces enfants ont moins de 5 ans et sont arrivés à l’aéroport de Roissy, ressort du parquet de Bobigny (93).

Dans une lettre adressée au premier ministre, le président (PS) du Conseil départemental Stéphane Troussel, précise que, depuis septembre 2016, ce sont 32 enfants qui sont ainsi pris en charge (cinq autres ayant « pu réintégrer leur famille ou famille élargie »). Il veut donc attirer l’attention du Premier ministre sur « la complexité de l’accompagnement de ces enfants, placés en majorité chez des assistantes maternelles, et la charge nouvelle qu’elle représente pour la Seine-Saint-Denis. »

« L’enjeu majeur que représente pour la République le retour de ces enfants appelle à l’évidence des réponses expertes, qui ne se limiteront pas à la phase, critique, des premiers temps après l’arrivée de l’enfant, mais s’inscriront dans un temps long », conclut l’élu socialiste

Fermer le menu