Une forêt de plus d’un million d’arbres bientôt dans le Val d’Oise ?

Une forêt de plus d’un million d’arbres bientôt dans le Val d’Oise ?

Paris Vox – C’est un projet labellisé « Grand Paris » qui vise au réaménagement de la plaine de Pierrelaye-Bessancourt, actuellement très polluée et occupée par des campements sauvages de roms.


En effet, aujourd’hui cette plaine située à 25 kilomètres de Paris ressemble tragiquement à une décharge à ciel ouvert  : gravats, déchets plastiques et immondices divers s’étendent à perte de vue.

Ce chaos sera-t-il bientôt transformé en une verdoyante forêt de plus d’un million d’arbres  ? C’est en tout cas ce qu’espèrent élus et riverains qui soutiennent le projet. Il consiste en la transformationde cet espace de 1 350 hectares à cheval sur sept communes (Méry-sur-Oise, Frépillon, Bessancourt, Taverny, Herblay, Pierrelaye et Saint-Ouen-l’Aumône) en une vaste forêt domaniale. Par ailleurs, près de 10 000 logements devraient être construits à l’orée de celle-ci. Un projet ambitieux au coût estimé de 85 millions d’euros dont le budget n’est pas encore totalement bouclé.

L’implantation de cette forêt – qui mettra entre 30 et 50 ans à atteindre sa maturité – sur la plaine à proximité de celles de Saint-Germain-en-Laye et de Montmorency, et du parc régional du Vexin, formerait  une ceinture verte régionale de grande ampleur.

Reste à lancer la campagne d’expropriations (6000 parcelles), qui devrait débuter l’année prochaine, et à régler la question du relogement des roms installés dans les bidonvilles parfois depuis de longues années.

 

Fermer le menu