Après les JO, l’exposition universelle à Paris en 2025 ?

Après les JO, l’exposition universelle à Paris en 2025 ?

Paris Vox – La soif de reconnaissance internationale de Paris et de son équipe dirigeante semble inextinguible. En plus de sa candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2023, la capitale française souhaite en effet également accueillir l’exposition universelle en 2025.
Dans cette optique, l’organisme ExpoFrance 2025, chargé de monter le dossier de candidature, a exposé hier, mardi 3 mai, ses grandes orientations et ses principaux projets. Le plus important et le plus« novateur » serait un globe géant de 127 mètres de diamètre, composé à la fois de verre et d’écrans interactifs sur lesquels toutes les cultures du monde seront présentées en réalité virtuelle. Ce « village global » – tout un symbole – serait le centre de l’exposition, entouré des divers pavillons thématiques et bordé par un gigantesque jardin à la française de 20 hectares . On ne sait pas encore, par contre, où, géographiquement, sera implantée cette immense infrastructure mais ce serait sans doute au-delà du périphérique, afin notamment de promouvoir le « Grand Paris ».
Les autorités municipales justifient cette multiplication des candidatures et des projets par la nécessité de « redynamiser le tourisme » et de « multiplier les retombées économiques, notamment en terme d’emplois ». Certains observateurs, plus dubitatifs, se permettent de signaler que les « retombées » espérées sont « potentielles et virtuelles », pouvant être soumises à divers aléas, tandis que les coûts, eux, sont fixes et bien concrets (2,9 milliards de budget). D’autres soulignent également des problèmes de sécurité à l’heure où l’on peine déjà à assurer celle du Championnat d’Europe de Football et où l’on s’interroge sur la suppression des « fans zones », trop difficilement gérables. La mairie pour sa part fait des projections très optimistes et évoque la possibilité de quelques « 25 milliards » de retombées et la création de plus de 150 000 emplois pérennes.

Fermer le menu