Toute résistance est futile

Toute résistance est futile

Paris Vox (Tribune) – Je n’ai à peu près aucun souvenir de ce que mes parents m’ont fait lire quand j’avais 7 ou 8 ans. C’est en train de devenir un problème assez sérieux puisque mon fils arrive à cet âge et que la bataille fait rage chez moi, comme dans toute bonne famille française du 21ème siècle, pour que mon gamin passe plus de temps à lire qu’en état de semi-coma ahuri devant une tablette.


Dans ces conditions, je lui ai acheté différents livres qui après essai semblent tous hors de sa portée. Partant du principe comme tout bon père moderne que mon fils est surdoué, j’en ai conclu que je ne lui fournissais pas des lectures adaptées. J’ai constaté au passage  que « l’île au trésor » est recommandé à partir de 11 ans et que les bouquins de la Comtesse de Ségur pour les 10-12 ans… A une époque où les filles de cet âge réalisent des sextapes, il est légitime de se demander si elles ont le goût et le temps pour de si saines lectures.

Je me suis donc tourné vers le site de la bibliothèque verte (http://www.bibliothequerose.com/ma-premiere-bibliotheque-verte)  en me disant que j’y trouverais sans doute de bons conseils.

Cela m’a essentiellement valu de me resservir un whisky.

D’abord on découvre que « ma première bibliothèque verte » est constituée « pour ceux qui aiment les aventures, les découvertes et les jeux vidéos »… Cette surprise plutôt déplaisante est suivie des titres proposés qui ne sont en gros que des supports à merchandising. Nos enfants doivent être formés à être de bons petits consommateurs. La lecture n’est plus vue comme un moyen de s’ouvrir au monde mais comme une porte d’entrée vers l’achat de jouets américains ou japonais et niais pour mongoloïdes déracinés.

Entre une Education Nationale occupée à essayer de gérer le désastre du multiculturalisme, des parents qui n’ont plus aucun repère et des éditeurs qui n’ont plus d’autre ambitions que de ramasser de l’oseille on se demande bien comment nos mômes vont bien pouvoir se développer intellectuellement. Il ne nous reste plus qu’à demander des conseils à nos parents en espérant que leurs souvenirs ne soient pas totalement erronés.

Chinaski

Fermer le menu

In Memoriam
Nouveau CD In Memoriam