Bonne nouvelle : le Rock n’est pas mort !

Bonne nouvelle : le Rock n’est pas mort !

Paris Vox (Tribunes) – Le Rock n’est pas mort ! Et Liam Gallagher nous l’a bien prouvé vendredi soir. En pleine tournée européenne après avoir remis les gants (ou plutôt sa parka !), « Our Kid » a en effet enflammé l’Olympia.


Fort d’un fidèle public qui n’a, semble-t-il, toujours pas digéré le split d’Oasis en 2009, il a déroulé pendant une heure et quart une set-list de 17 titres dont pas moins de 9 issus de son groupe d’origine.
De quoi combler une salle gonflée à bloc et un Olympia qui affichait complet depuis déjà plusieurs mois.
Les aficionados de ce personnage haut en couleur, dont la morgue peut paraître insupportable à certains néophytes, ont pu aussi profiter d’une excellent prestation « live » des morceaux de son tout premier album solo salué unanimement par la critique : « As You Were ».
Certains morceaux comme « Bold », « For What It’s Worth » ou encore le single qui a annoncé sa résurrection « Wall of Glass » ont ravi un public déjà conquis.
Alors bien entendu, le temps a passé depuis Wembley et Knebworth.
Mais saluons la prestation de cet artiste qui a su rebondir après un passage à vide qui a laissé (trop) longtemps son public orphelin.
On sent qu’il s’est assagi. Que sa voix est plus posée que sur ses dernières prestations Live avec Oasis. Forcément, à 45 ans, on ne vit plus comme à 20.
Mais quel plaisir de retrouver sur scène ce son, ces chansons qui ont bercé la jeunesse de ceux qui, dans les années 90’, résistaient à la médiocrité avilissante des musiques électroniques et des boys band !
D’ailleurs, il n’a pas été surprenant de retrouver dans le public une belle bande de joyeux lurons dont les clameurs de cette époque enflammaient à leur façon le Parc des Princes…
Le moment du rappel venu, Liam nous a gratifié de 3 morceaux d’anthologie : Supersonic, Cigarette & Alcool, et le mythique Live Forever.
Quelle ambiance !
Dans un mois, son frère, Noël, se produira au même endroit pour jouer son troisième album avec ses « High flying Birds » (comprendre « en solo »…).
Ayant sombré dans le politiquement correct et la musique d’ascenseur, et malgré son immense talent, il ne pourra pas faire revivre comme son frère les morceaux qu’il a pourtant lui-même écrit.
Il a beau s’entourer des anciens musiciens d’Oasis, il lui manquera toujours quelque chose. Vous savez, ce petit quelque chose qui met une foule en joie. Ce petit quelque chose qui galvanise, qui marque les esprits, qui transcende un public…
Et je doute fort que son Wonderwall raisonne avec la même ferveur que celui d’hier soir.
Alors bien entendu, tout le monde attend avec impatience l’hypothétique reformation d’Oasis.
Mais finalement, après avoir vécu cette belle soirée hier, en avons-nous réellement besoin, puisqu’ »Our Kid » fait le job. You know what I mean ?
Xavier HAY
Set list : 
– Rock ’n’ Roll Star
– Morning Glory
– Greedy Soul
– Wall of Glass
– Paper Crown
– Bold
– For What It’s Worth
– Some Might Say
– Slide Away
– Come Back To Me
– You Better Run
– Universal Gleam
– Be Here Now
– Wonderwall
Rappels :
– Supersonic
– Cigarettes & Alcohol
– Live Forever