Le « Bastion Social » lance une campagne pour la préférence nationale - ParisVox

Le « Bastion Social » lance une campagne pour la préférence nationale

Paris Vox – Mouvement politique et social né à Lyon de l’occupation d’un immeuble abandonné pour y loger des français précaires, le Bastion Social lance aujourd’hui une campagne nationale sur le thème de la « préférence nationale ».


C’est par le biais d’un communiqué de presse, que le mouvement nationaliste a annoncé et expliqué le lancement de sa campagne nationale. Il déclare ainsi :

«  Face à la crise politique et sociale, un seul mot d’ordre : préférence nationale !

Alors que trop de Français sont abandonnés des pouvoirs publics, subissant une précarité de plus en plus accrue, les militants du Bastion Social ont décidé de réagir par une campagne militante nationale, fidèles à leur mot d’ordre : les nôtres avant les autres.

Ainsi les militants du Bastion Social exigent la mise en place de la préférence nationale et dans sa version la plus stricte. Elle doit notamment s’appliquer dans les domaines suivants : logement, santé, emploi, économie, justice.

Parallèlement, nous souhaitons une réforme du code de la nationalité afin de faire primer le droit du sang sur le droit du sol.

Toutes ces mesures et d’autres seront détaillées au cours de cette campagne qui mobilise déjà les sections et les militants du Bastion Social.

La préférence étrangère et le masochisme identitaire, promus par une oligarchie politico-médiatique au service d’intérêts financiers transnationaux, ont plongé notre nation dans une crise sans fin et entraîné une déconstruction progressive de notre puissance économique et de notre mode de vie. Ces temps sont révolus, les français doivent redevenir maîtres et prioritaires chez eux, comme c’est le cas dans la plupart des pays encore libres de ce monde.

Pas de justice sociale sans préférence nationale ! Rejoignez ou soutenez le Bastion Social, le syndicat du peuple français ! »

www.bastionsocial.fr

© ParisVox.info 2016 - Dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.
Nouvelles arrestatio
Paris : l’oppositi
Notez cet article :