On a testé pour vous : Le Gavroche

On a testé pour vous : Le Gavroche

Paris Vox – Nous avons testé ces derniers jours le restaurant Le Gavroche. Situé à deux pas du  palais Brogniart et de l’ancienne Bourse c’est un lieu hors du temps.


La décoration est un peu fouillie, ici se trouvent quelques tableaux, là des coupures de presse, et ailleurs des photos. La table est dressée de façon sommaire, une nappe à carreaux surmontée par une nappe en papier, rien de bien folichon mais si l’on est venu ici c’est pour l’assiette. L’impression est que l’on vient manger dans le passé quelque part.

 

Gavroche
Le Coca n’est pas l’ami du patron !

 

L’ambiance est bonne dans l’enceinte du restaurant ; les tables serrées les unes aux autres incitent les gens à se parler entre eux.

À la vue de la carte on ne sait que choisir.Les plats servis sont simples mais pas simplistes !

Gavroche
La Carte

Parmi tous ces choix de mets votre narrateur s’est porté en entrée sur le traditionnel œuf mayonnaise. Le plat est d’une simplicité apparente. Pourtant il est rare d’en manger un bon. Et là on a visé dans le mille. L’œuf est cuit comme il faut, la mayonnaise relevée et assaisonnée. Quelques feuilles de salades agrémentent l’entrée. Très bonne pioche ! Le pain servi est frais et bon, dans la corbeille on trouve de la baguette et du pain de campagne, parfait !

Gavroche

Pour le plat, le choix s’est porté sur une andouillette au Pouilly sur Loire.

L’andouillette arrive dans un plat légèrement gratiné avec une sauce au Pouilly et à la crème. L’odeur est avenante, on a hâte de déguster. Les frites fraîches maison arrivent sur un plateau généreusement servi !

Gavroche
L’andouillette

On se régale, le plat est bon et les goûts sont francs, comme le service. Le tutoiement est respectueux, les gestes du serveur efficacee.

Les desserts proposés sont tous fait maison. Le riz au lait est crémeux. Le fondant au chocolat porte bien son nom, réellement au chocolat et fondant surmonté de quelques morceaux de fleurs de sel apportent croquant et nuance au dessert.

Pour conclure, l’adresse est de celle à conseiller à Paris. On y mange bien et l’accueil est vraiment sympathique.

Gavroche
La commande notée sur la nappe comme dans les bistro d’antan