La Cour des comptes s’inquiète de la dérive des coûts du Grand Paris Express

La Cour des comptes s’inquiète de la dérive des coûts du Grand Paris Express

 Paris Vox – On ne parle pas uniquement du grand projet de métro automatique que pour ses inquiétants retards (voir  : https://www.parisvox.info/2018/01/12/grand-paris-express-sil-netait-pret-jo/  ) mais aussi pour ces importants surcoûts. Dans un rapport qui vient d’être publié, la Cour des Comptes s’inquiète de ces dérives.


En effet, alors que l’objectif de coût avait été fixé en mars 2013 par le gouvernement de l’époque à 22,6 milliard d’euros, l’approfondissement des études, les demandes complémentaires adressées à la SGP, la réduction des délais et les arbitrages gouvernementaux ont fait s’envoler le coût estimé du projet à 35,08 milliards d’euros, et même 38,48 milliards d’euros en incluant les contributions financières apportées par la SGP à d’autres projets de transport en Ile-de-France.

Un important surcoût qui, selon la Cour des Comptes, pourrait « remettre en cause la pertinence socio-économique  du projet » dont la rentabilité devient chaque jour un peu plus hypothétique.

Face à cette situation, la Cour des comptes recommande de « mettre en place un contrôle renforcé de l’établissement par les tutelles permettant de s’assurer du pilotage rigoureux du projet », et  « d’élargir et renforcer les compétences du conseil de surveillance de la SGP, notamment en matière d’approbation des mesures d’exécution des décisions d’opération d’investissement, en particulier en matière d’études et de marché ».

 

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance