Nouvelle croisade de la mairie de Paris : la grossophobie

Nouvelle croisade de la mairie de Paris : la grossophobie

Paris Vox – Anne Hidalgo et sa majorité semblent rechercher chaque jour une nouvelle « discrimination », réelle ou supposée, à dénoncer et à combattre. Cette fois, le nouvel objectif est la lutte contre la « grossophobie ».


S’il peut bien entendu malheureusement arriver que des personnes en surpoids ou obèses soient victimes de moqueries ou de comportements blessants, les priorités de la mairie de la capitale, et les investissements d’argent public qu’elles engendrent, peuvent toutefois laisser dubitatif…

La Mairie lance en effet tout un programme de « prévention et d’information » sur la question de la grossophobie  : campagne d’affichages, débats, sensibilisation des agents municipaux et défilé de mode pour rondes sont notamment annoncés.

« Les « corps gros, qui représentent entre la moitié ou un sixième de la population, selon qu’on parle de surpoids ou d’obésité, sont dans un même mouvement disqualifiés, ostracisés », a ainsi indiqué devant la presse Hélène Bidard, adjointe PCF à la lutte contre les discriminations.

Selon l’élue, qui cite l’Organisation internationale du travail (OIT) et le Défenseur des droits, les femmes obèses sont huit fois, et les hommes obèses trois fois, plus discriminés à l’embauche. Loin devant l’âge, la religion ou la race. Un problème qui n’est donc pas anodin mais dont on peut douter, d’une part qu’il soit du ressort de la Mairie de Paris et, d’autre part, que des discussions avec des sociologues, des affiches et des défilés de mode puissent véritablement y remédier.

Fermer le menu