Concert: "Agnostic Front" au Gibus - ParisVox

Concert : “Agnostic Front” au Gibus

Paris Vox était présent au concert d’Agnostic Front au Gibus où les “Godfathers of Hardcore”  étaient de retour pour le plus grand plaisir des fans.


(Nos lecteurs pourront retrouver le compte-rendu du concert de Kasabian la semaine passée ici : https://www.parisvox.info/2017/11/13/kasabian-zenith-de-paris-jy-etais/)

Agnostic Front en concert au Gibus

Après avoir enflammé la scène du Street punk ink Mas ce samedi à St-Brieuc, les New Yorkais d’Agnostic Front sont venus distiller leur son Hardcore aux oreilles du public parisien.

C’est devant une salle du Gibus presque pleine que les “parrains du hardcore” (http://thegodfathersofhardcore.com) sont attendus. Ce soir, un air de New York plane sur la salle. C’est d’abord l’excellent groupe Canadien “Bishops Green” qui ouvre le bal en guise de première partie. Leurs chansons sont efficaces et très bien exécutées, ils enchainent leurs titres sans laisser un instant au public pour se reposer ! En somme, une heure intense de “street punk” aux sonorités anglaises, qui aura conquis la salle et qui l’aura bien chauffée avant d’accueillir la tête d’affiche.

C’est ensuite au tour d’Agnostic Front de monter sur scène. Et c’est sur la musique du  “Bon, la brute et le truand” que l’entrée se fait. Grandiose ! Premier sur scène, Vinnie Stigma, légende du NYHC (New York Hardcore) qui, à 61 ans, déborde toujours d’énergie et se donne à fond pour le public. Puis arrivent les autres membres du groupe, l’audience ne tient plus en place. Les tubes vont s’enchaîner pendant une heure et quart avec une très grande énergie. Le répertoire le plus célèbre du groupe est joué, My life my way, For my Family, Old New York et bien sûr Gotta go qui les a fait découvrir au monde entier en 1998. Le public se déchaîne, et en redemande. C’est par une reprise des Ramones que se termine le concert : Blitzkrieg Bop.

On peut dire que pour leur tournée des 30 ans, ni le groupe, ni les chansons n’auront pris une ride. Vivement leur retour dans la capitale française. Leurs fans à peine fatigués du pogo d’aujourd’hui les attendent déjà !

© ParisVox.info 2016 - Dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.
Les Sentinelles touj
L'autorité bancaire
Notez cet article :