Tribune : l’enfer des transports franciliens

Tribune : l’enfer des transports franciliens

Paris Vox – Un de nos lecteurs a souhaité pousser un coup de gueule sur l’état des transports franciliens, nous reprenons intégralement le texte de ce dernier.


Je suis lecteur assidu de Paris Vox. L’article que vous avez publié hier annonçant la mise en place de maraudes pour aider les toxicomanes m’a mis hors de moi. (Note de Paris Vox : l’article en question est : Toxicomanes dans le métro : la réponse de la RATP et de la Préfecture : https://www.parisvox.info/2017/11/14/toxicomanes-metro-reponse-de-ratp-de-prefecture/)

Non pas que je pense qu’il n’y a pas de problèmes à ce sujet. Bien au contraire même !

Mais est-ce là le problème principal de la RATP ?

Il y a quelques semaines le RER A ne roulait pas car un tunnel était inondé suite au percement aléatoire d’un tunnel.

En ce 14 novembre, les RER étaient perturbés de façon inadmissibles en gare des Halles. Et que dire du RER C fortement ralenti à cause de feuilles. On est pas loin de la mauvaise blague là. En été on ralenti les trains car il fait trop chaud, en automne on roule doucement pour ne pas dérailler à cause des feuilles. Et l’hiver rebelote… La vaste plaisanterie !

Et le maire de Paris exige des franciliens qu’ils abandonnent leur automobile au profit des transports en commun. Autre plaisanterie !

L’usager lambda paye 75 euros pour utiliser les transports en commun soit une dépense annuelle de 900 euros ou pratiquement 2,50 euros par jour ! Ce n’est pas rien !

Pour ce prix on a un réseau qui semble fonctionner en courant alternatif surchargé.

Les écueils des transports sont nombreux, la saleté de certaines stations est innommable. Certes celle-ci est dûe en grande partie à l’incivilité d’autres voyageurs. Les autres voyageurs justement… Que dire de l’insécurité et du sentiment d’impunité dont jouissent certains voyous ?

On peut dans un autre registre s’interroger légitimement sur les horaires non respectés et les retards inhérents. Des pannes en pagaille pour des motifs parfois loufoques.

Et que dire des écrans d’informations approximatifs ou de la communication somme toute aléatoire …

Et le pire ne serait pas ce que l’on voit et subit… En effet, les agents de la SNCF et les syndicats attestent régulièrement de l’état de délabrement avancé des installations…

L’avenir s’annonce radieux mais heureusement des maraudes pour aider les toxicomanes sont mises en place… en attendant les transports franciliens rament… Et j’ai soigneusement évité de parler des bus de nuit !

Quelle blague !

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance