JO 2024 : Paris seul en lice

JO 2024 : Paris seul en lice

Paris Vox- Les jeux olympiques de 2024 devraient bien se dérouler dans la capitale française. En effet, un accord entre Los Angeles et le comité international olympique aurait été passé pour l’organisation des jeux de 2028.


Plus rien ne semble donc s’opposer à une attribution parisienne des jeux olympiques de 2024. Le maire de Los Angeles, l’autre ville en lice pour l’organisation de cette compétition, a annoncé hier avoir signé un accord pour organiser les jeux de 2028.

Cet accord signifie concrètement que Paris est désormais seul en lice pour l’organisation des JO 2024.

Anne Hidalgo, maire de Paris, s’est félicitée de cet accord qui fait trois vainqueurs selon elle : Paris, Los Angeles et le comité international olympique (CIO) .

jo 2024
Tweets d’Anne Hidalgo

Il reste désormais au CIO de rendre officielle la double attribution des J.O. de 2024 et 2028.

Le vote organisé à Lima pour l’attribution des jeux olympiques ressemble dorénavant plus à un plébiscite ou une farce puisque tout semble réglé en amont.

La candidature parisienne a pourtant fait grincé beaucoup de dents depuis quelques mois en France.

Le choix du slogan en anglais “Made for sharing” avait été très mal reçu par les défenseurs de la langue de Molière.

La récente décision du tribunal administratif de Paris, qui a condamné la ville de Paris pour l’affichage de publicités sur sites protégés lors du championnat d’Europe des nations de football, est également le signal de rentrées d’argent en moins pour l’organisation des jeux olympiques. (la mairie de Paris a fait appel de cette décision de justice). Voir notre article : Publicités sur sites classés : Paris condamné. : https://www.parisvox.info/2017/07/05/publicites-sites-classes-paris-condamne/

Pour finir le coût de l’organisation est sujet à débat, l’expérience des précédentes organisations laisse apparaître de larges dépassements de dépenses sans rentrées supplémentaires pour les combler.

Anne Hidalgo semble ne pas entendre ces critiques. L’édile avait pourtant été élue en 2014 en réfutant l’idée de l’organisation des jeux olympiques. A l’époque elle dénonçait le coût élevé d’une telle entreprise.

Depuis sa position a changé et elle est devenue l’un des soutiens majeurs de cette candidature des JO 2024 qui semble désormais ne plus connaître d’obstacles.

Fermer le menu