Trophée des Champions : Paris vainqueur !

Trophée des Champions : Paris vainqueur !

Paris Vox- Au terme d’un match disputé, le Paris Saint-Germain conserve le Trophée des Champions.


Le Trophée des Champions a avant tout une valeur symbolique et promotionnelle. Mais celui-ci fera plaisir aux joueurs et aux fans du PSG, heureux de battre le rival du rocher. La victoire de samedi soir est le signe que, si Paris a perdu son titre la saison passée, le club compte bien le reprendre.

Le Trophée des Champions se dispute chaque année entre le champion de France et le vainqueur de la coupe de France en titre. (en cas de doublé, c’est le second qui s’y colle).

L’an passé pour le premier match officiel du PSG avec Unaï Emery, c’était l’olympique lyonnais qui était l’adversaire du soir.(victoire parisienne 4-1)

Ce match signifie la fin des vacances et la reprise du football professionnel.

Peut-être pour prolonger un peu l’esprit de vacances mais plus certainement dans des buts purement mercantiles le match se déroulait à Tanger au Maroc. Le public marocain s’était déplacé en masse, 45 000 personnes environ ont admiré les ténors du championnat français.

Le début de match a plutôt été monégasque, mais le premier but sudiste s’est vu justement invalidé pour hors-jeu par l’arbitre.

La pression de Monaco s’est un peu relâchée une fois passé le premier quart d’heure. Paris a alors le ballon mais n’en fait pas grand chose. A la demi-heure de jeu les monégasques marquent. Ils rentrent avec un avantage d’un but à la pause. Ils auraient pourtant pu faire le break.

Au retour de la pause, le PSG joue avec de meilleurs intentions et oblige l’ASM à faire des fautes. Sur l’une de ces fautes, un coup franc à 25 mètres est sifflé, Daniel Alves sent le bon coup et décoche un tir dans la lucarne.

Décidément dans de bonnes dispositions, le brésilien fraîchement arrivé à Paris offre la balle de 2-1 à Rabiot qui la catapulte de la tête dans le but. Le club gère ce minime avantage jusqu’à la fin.

Paris conserve donc le Trophée des Champions pour la cinquième saison de rang.

Le temps des 90 minutes le brésilien Neymar n’a pas été le seul sujet de préoccupations des journalistes et des supporteurs. Nul ne doute que le sujet va revenir très vite sur le devant de la scène…

 

Fermer le menu