Migrants : ils quittent massivement les centres d’hébergement pour revenir à la Chapelle

Migrants : ils quittent massivement les centres d’hébergement pour revenir à la Chapelle

Paris Vox – Plusieurs centaines de migrants évacués lors de la dernière opération menée pour démanteler les campements sauvages de la Chapelle seraient déjà revenus sur place après avoir quitté les structures d’hébergement en banlieues où ils avaient été répartis.


Insatisfaits de leurs conditions d’accueil et d’hébergement, ces migrants clandestins sont donc retournés dans le nord de Paris pour reprendre leur longue attente d’une place dans le centre de Porte de la Chapelle.

Le Samu social et les associations s’inquiètent de cette reformation d’un camp sauvage. Ils reprochent au gouvernement son « manque d’ambition » dans le traitement de ce dossier. Les riverains sont également accablés face à cette situation qui apparaît sans fin.

Pour tenter d’améliorer la situation, le préfet de région, Michel Cadot, a ordonné la mise en place d’une procédure de « préaccueil » des migrants, permettant une prise en charge plus rapide. Plus de quarante rendez-vous sont ainsi fixés chaque jour.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance