Aubervilliers : deux des agresseurs du couturier chinois envoyés aux assises

Aubervilliers : deux des agresseurs du couturier chinois envoyés aux assises

Paris Vox – La mort de Zhang Chaolin des suites d’un vol avec violence avait suscité une grande émotion et beaucoup de colère au sein d’une communauté chinoise confrontée de plus en plus fréquemment aux agressions des bandes des cités. Le caractère « raciste » des actes commis contre Zhnag Cholin ayant été retenu, deux de ses agresseurs devront comparaître devant les assises. Le troisième voyou, âgé de 15 ans au moment des faits, devra pour sa part comparaître devant le juge pour enfants.


Les trois accusés devront répondre de  «vol avec violences ayant entraîné la mort» avec circonstance aggravante, la victime ayant été choisie en raison de son appartenance ethnico-culturelle.

Les agresseurs avaient en effet expliqué au cours de leur garde à vue qu’ils avaient choisi leur victime en pensant que celle-ci était en possession de sommes d’argent en liquide « comme tous les chinois ».

L’avocat de la partie civile a déclaré que le fait que la motivation raciste ait été retenue constituait une première victoire judiciaire. Selon des proches de la victime, il est impératif que ce procès serve d’exemple et révèle aux yeux de tous la situation quotidienne de la communauté chinoise dans certaines zones de non-droit.

 

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance