Islamo-compatible …

Islamo-compatible …

Paris Vox  (Tribunes) – Nous proposons à nos lecteurs régulièrement la retranscription des chroniques radiophoniques d’Arnaud de Robert, décryptages quotidiens de l’actualité sur Radio Libertés.


Ah que c’est beau  ! Quel bel unanimisme planétaire  ! Partout, de Moscou à Londres, de Sydney à Paris l’on célèbre l’Aïd el Fitr avec force tendresse, respect et empathie pour ces si sympathiques musulmans que nous aimons tous n’est-ce pas  ?  Ah mince, trop d’émotion, j’en pleurerais presque, mais pas de joie bien entendu. Comment, oui comment ne pas bouillir lorsque l’on voit en occident et plus encore en Europe toute cette oligarchie islamophile jouer des coudes pour paraitre et apparaitre aux côtés des musulmans lors de cette fin de Ramadan. Une photo avec les autorités de l’islam, une visite dans une mosquée pour saluer une communauté dont on ne vante plus les mérites en termes d’intégration et d’acculturation. Quelques semaines à quelques jours seulement après des attentats meurtriers qui ont ensanglanté l’Europe, alors que les images sanglantes hantent encore les esprits, toute honte et toute fierté bue, c’est à qui aura le selfie le plus hype avec un imam ou une femme voilée. Macron invité à l’iftar (le diner de rupture du jeûne) par le CFCM. Trudeau qui déguste un couscous on ne sait où, des ministres qui font la claque au son des youyous, 100 000 personnes pour un repas de fin de Ramadan en plein air à Birmingham, 250 000 personnes dans les rues de Moscou pour la grande prière de fin de Ramadan, le tout retransmis en direct sur les chaines russes. Nos dirigeants font assaut de séduction, se prosternent pour séduire, rivalisent de bassesse.

Nos dirigeants font assaut de séduction, se prosternent pour séduire, rivalisent de bassesse

Seule note dissonante, le père Trump qui ne veut pas en entendre parler à la Maison Blanche. Parfait, on en attendait pas moins de lui dans les médias aux ordres. Jamais dans l’histoire mondiale, européenne ou nationale une religion n’aura bénéficié d’autant de soutien ni pu compter sur autant de gens qui sont d’autant plus collabos qu’ils ne sont pas des fidèles. Oh je sais, les djihadistes ne sont pas tout l’islam, loin de là. Et cette religion porte en elle comme toutes les religions des trésors de sagesse et de beauté. Je ne discuterai donc absolument pas de la foi, de la  croyance. Je m’en tiens au fait politique, civilisationnel. L’islam ne doit pas et ne peut avoir aucune place en Europe. Car ici spiritualité et sagesse s’incarnent illeurs et autrement. Et cette institutionnalisation du Ramadan, de ses fêtes, de son jeûne ont une incidence, une influence déterminante sur la perception que les musulmans ont d’eux-mêmes dans nos sociétés. Et le message est clair  : il n’y a rien à changer, tout le monde s’adapte autour de nous  ! Le pied  ! Même au ministère de l’éducation antinationale pourtant si laïc quand il s’agit des curés, on se montre compréhensif avec ces bacheliers fatigués par un jeûne diurne éprouvant. Pas un syndicat de médecin pour dénoncer l’inflation massive des consultations aux urgences durant les deux jours de l’Aïd el Fitr : asthme, hypertension, hyperglycémie, intoxication alimentaire, j’en passe et des meilleures. Mon grand-père disait toujours  : « le chat qui ne tue par la souris dort avec ». Et c’est précisément ce qu’il se passe. Une immigration massivement musulmane entraine une montée en puissance du fait religieux musulman lequel engage naturellement pour une religion prosélyte un processus d’occupation du paysage physique et mental. La conséquence immédiate en est un bouleversement des représentations  du réel. Le ramadan en est un exemple très parlant, lui qui transperce et traverse toutes les strates et les espaces sociaux. Quotidiennement commenté, annuellement attendu, il devient progressivement un fait consenti, accepté à défaut d’être voulu, demandé. C’est comme ça ma bonne dame. Maintenant, cela existe, il faut faire avec  ! Exister, vivre, c’est défendre une forme et incarner un fond dit-on. Quels sont les nôtres  ? Cette xénophilie, cette islamophilie sont peut-être le fruit d’un complot machiavélique ou la résultant d’une immense couardise, mais le résultat est là. Ils nous délogent partout. Je vous laisse méditer sur cette phrase récente de Tariq Ramadan (le bien nommé en la circonstance)  : « Partout où nous nous installons avec notre identité de musulmans nous sommes dans notre demeure. Et quand on vous dit vous êtes français de confession musulman, il faut entendre, vous êtes chez vous  ! ». Bonne journée  !

Fermer le menu