La gale fait son apparition dans les rues de Paris

La gale fait son apparition dans les rues de Paris

Paris Vox – En 2015, Marine Le Pen affirmait combattre « l’immigration bactérienne ». A l’époque, la quasi totalité des médias et des « intellectuels » avait raillé et dénoncé ces propos « odieux ». Deux ans plus tard, l’actualité parisienne confirme malheureusement largement sa formule.


En effet, dans le camp de clandestins installés porte de la Chapelle, une épidémie de gale vient d’éclater. Depuis novembre 2016, 157 personnes ont été diagnostiquées avec cette maladie dans ce quartier du nord de Paris. Un nombre de malades qui ne devrait pas réduire de sitôt. Corinne Torre, responsable de la mission « France de Médecins sans Frontières » affirmait récemment sur France Info  : «Depuis un mois, c’est de pire en pire, aujourd’hui on dénombre une centaine de cas. Mais le nombre de migrants qui campent dehors près de la porte de la Chapelle va se multiplier dans les mois prochains. Ce qui ne diminuera pas la propagation de la gale. Il faut que l’État prenne ses responsabilités».

Un nouveau problème sanitaire lié aux migrants de la Porte de la Chapelle, dont le nombre ne cesse de croître chaque jour, à côté duquel le harcèlement de rue révélé récemment paraît presque secondaire.

Fermer le menu