Explosion de violence au centre de migrants de Porte de la Chapelle - ParisVox

Explosion de violence au centre de migrants de Porte de la Chapelle

Porte de la Chapelle

Paris Vox – Après les confrontations communautaires qui ont entraÏné l’incendie du centre de Grande-Scynhe (Nord Pas de Calais), c’est au tour de celui de Porte de la Chapelle, à Paris, d’être le théâtre d’affrontements ultra-violents entre membres des diverses communautés.


Les heurTs ont éclaté en début de soirée, ce vendredi 14 avril, en large d’une distribution de nourriture. Plus d’une cinquantaine de migrants clandestins se sont alors affrontés, Afghans d’un côté, Soudanais de l’autre. Le bilan de cette bagarre d’une rare violence est particulièrement lourd, plus de 20 blessés et un jeune homme, roué de coups de bâtons, entre la vie et la mort.

Il aura fallu plusieurs heures aux forces de l’ordre, intervenues en masse, pour rétablir un semblant d’ordre dans la zone.

Parallèlement à cette confrontation sanglante, à coups de bâtons et de barres de fer, une centaine de réfugiés ont profité de la confusion pour escalader les grilles du site et envahir les locaux déjà complets.

Un nouvel épisode de violence qui rend de plus en plus fragile la vision de migrants « pacifiques et fuyants la guerre » que veulent imposer médias et pouvoirs publics à la population.

Du côté des associations pro-migrants, on excuse une nouvelle fois les protagonistes de l’émeute en arguant qu’il s’agit là de « la traduction de l’exaspération de personnes qui attendent depuis plusieurs jours d’avoir des places ». Près de 80 nouveaux migrants clandestins arriveraient en effet chaque jour dans la capitale.

© ParisVox.info 2016 - Dépêche libre de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine.
La recette du mois:
Migrants : ça s’
Notez cet article :