18e : les « pierres anti-migrants » attaquées par des tailleurs de pierre

18e : les « pierres anti-migrants » attaquées par des tailleurs de pierre

Paris Vox – Une petite dizaine de tailleurs de pierres, venus de toute la France, se sont attaqués au dispositif « anti-migrants » installé par la mairie de Paris aux abords du centre d’accueil de la Porte de la Chapelle. Samedi 25 février, ils ont déplacé,  ces blocs prévus pour empêcher la reformation de campements sauvages.


Arrivés sur les lieux vers 9 heures du matin, ces tailleurs militants pro-migrants ont effectué un « bardage », une technique de déplacement des blocs de pierre massifs.

L’un des organisateurs explique : « Nous souhaitions intervenir sur ces blocs afin de laisser de l’espace aux personnes sur place mais aussi de les sculpter pour le symbole. L’idée était de graver les pierres pour donner du sens à ce tas de cailloux en inscrivant par exemple des noms de personnes décédées en mer ou des citations ».

Pleins de bonnes intentions, organisés autour du groupe Facebook « Collectif Coeur de pierre et solidaire », ces tailleurs au grand cœur n’ont par contre semble-t-il pas tenu compte de la réalité de la situation de l’immigration clandestine à Paris et notamment du calvaire vécu par les riverains de ces campements sauvages, entre insécurité et dégradation sanitaire.