Essonne : nette augmentation des attaques contre la police

Essonne : nette augmentation des attaques contre la police

Paris Vox – Les quartiers multiethniques dits « sensibles » de l’Essonne sont de plus en plus fréquemment le théâtre d’attaques et d’agressions contre les forces de police. En 3 semaines, ce sont près de 12 attaques qui ont été recensées dans ces zones, des Ullis à Draveil en passant par Corbeil Essonne.


Guet-apens et caillassages sont presque devenus le lot quotidien des policiers de l’Essonne dont certains se sont même achetés sur leurs argents personnel des casques plus protecteurs que ceux fournis par l’administration. Des attaques de plus en plus violentes comme le souligne un gardien de la paix qui s’inquiète du fait que les nouvelles générations sont « ultra-violentes, presque sans limites… ».

Cette violence sert également à protéger les divers trafics qui prospèrent dans ces quartiers, notamment le trafic de drogue. Certaines explosions de violences sont en fait des « représailles » à la suite de saisies de stupéfiants par la police. Les jeunes voyous envoient ainsi des messages et veulent intimider la police afin que celle-ci les laisse faire leur « bizness ».

Face à cette violence et à la « haine du flic » palpable dans les rues, les policiers tentent de rester solidaires et mobilisés même si le découragement et l’amertume touchent un nombre croissant de fonctionnaires.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance