Rober Ménard et Guillaume Bernard à Versailles le 23 février

Rober Ménard et Guillaume Bernard à Versailles le 23 février

Paris Vox – Le 23 février 2017, l’association « les Eveilleurs d’Espérance » recoivent à l’Université Inter Ages de Versailles ,Robert Ménard, Maire de Béziers et fondateur de reporter sans frontières, et Guillaume Bernard, Maitre de conférence à L’ICES.


En avril 2013, Pierre NICOLAS et Benoît SEVILLIA ont cofondé le mouvement des veilleurs à Versailles qui s’est réuni chaque mois pendant trois ans sur la place du marché Notre Dame avec plusieurs centaines de personnes, soucieuses de participer à un éveil des consciences sur les valeurs qui ont fondé notre civilisation.

Réunis autour de thématiques culturelles et historiques, les veilleurs de Versailles ont repris les écrits des écrivains, des philosophes, des poètes qui depuis des siècles ont décrit les murs porteurs sur lesquels reposent toute société humaine.

Les veilleurs de Versailles ont aussi donné la parole à des journalistes, des historiens, des personnalités du monde associatif et politique afin qu’ils puissent apporter leur expertise et témoigner de leur engagement au sein de la société, parmi lesquels Henrik Lindwell, Laurent Dandrieu, Jean Sévillia, Thibaut Collin, Michel De Jaeghere, Vincent Tremolet de Villers, Raphaël Stainville, Chantal Delsol, Gaultier Bès, Ludovine de La Rochère, Guillaume de Prémare, Jean-Marie Le Méné, Tugdual Derville, Hilaire de Crémiers, François-Xavier Bellamy, Julie Graziani, Joseph Thouvenel, Elisabeth Montfort, François Billot de Lochner, Marion Maréchal Le Pen, Madeleine de Jessey ou encore Jean-Frédéric Poisson.

Forts de l’enseignement reçu, conscients de la richesse des veillées, œuvres fécondes de témoignage public, Pierre NICOLAS et Benoît SEVILLIA, rejoints par Nicolas SEVILLIA, ont décidé d’amplifier et pérenniser leur mouvement de résistance culturelle en créant l’association Eveilleurs d’Espérance (EVE) en octobre 2015.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance