Démantèlement du campement de migrants clandestins de Saint-Denis

Démantèlement du campement de migrants clandestins de Saint-Denis

Paris Vox – Une fois encore, les forces de l’ordre sont intervenues ce matin, vendredi 16 décembre, vers 9 heures, pour entamer le démantèlement du camp sauvage de migrants clandestins de Saint-Denis. Situé à quelques centaines de mètres à peine du centre d’accueil ouvert il y a un mois à Paris pour théoriquement justement éviter la reconstitution de nouveaux camps de ce genre.


Environ 300 Soudanais, Afghans et Érythréens étaient présents au moment de l’arrivée de la police, soit un chiffre très inférieur à celui du nombre d’occupants habituels du campement, estimé à plus de 700. Les clandestins vont maintenant être redirigés vers des structures d’accueil et d’hébergement  dans diverses communes d’Ile de France. Deux gymnases auraient déjà été réquisitionnés.

Après avoir été « mis à l’abri », les clandestins bénéficieront d’un examen de l’ensemble des situations individuelles afin de pouvoir être orientés.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance