Paris : le plus grand centre de transit pour migrants clandestins d’Europe ouvre ses portes

Paris : le plus grand centre de transit pour migrants clandestins d’Europe ouvre ses portes

Paris Vox – Situé porte de la Chapelle, dans un quartier populaire déjà touché par d’importantes difficultés socio-économiques et une insécurité endémique, le centre d’accueil pour migrants « Paris-Nord » a ouvert ses portes.  Voulu à toutes forces par le maire de Paris, Anne Hidalgo, il pourra accueillir jusqu’à 600 personnes.


 

Ce  nouveau centre est plus important centre en Europe pour le transit des migrants. Sa réalisation aura coûté  6,5 millions d’euros d’investissement (dont 80 % pris en charge par la Ville) et l’on prévoit un budget de fonctionnement d’environ 13 millions par an, assumé pour moitié par la ville et pour moitié par l’Etat, et donc, dans les deux cas, par le contribuable.

Comme l’a précisé Anne Hidalgo, ce centre sera ouvert  à tous, ceux qui comptent demander l’asile mais aussi à ceux qui ne le veulent pas, et même aux déboutés de ce droit, donc aux personnes dont la situation irrégulière et illégale est confirmée.  Ce devrait être uniquement un « lieu de passage », avec des séjours limités à 5 ou 10 jours, permettant aux immigrés  de «dormir, se laver, manger et avoir des soins dans des conditions dignes»  afin que les migrants puissent «avoir des idées plus claires» (sic) sur leur « parcours à venir ». Le site n’accueillera que des hommes isolés, qui représentent la très grande majorité des flux de migrants.

Officiellement, dans 18 mois, les structures démontables du centre devraient être déplacées sur un autre site.

120 salariés travailleront dans ce centre, épaulés par quelques 500 volontaires.  Les migrants clandestins trouveront à leur disposition un « centre d’aide » de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) pour les informer et les guider dans leurs démarches, ils bénéficieront aussi d’un « pôle santé », pour une prise en charge à la fois physique et psychique, grâce à plusieurs cabinets médicaux individuels. Dans la zone réservée à l’hébergement, ils pourront disposer de dons de vêtements, de kits d’hygiène et de 50 machines à laver. Tables de ping-pong, baby-foots, agrès de fitness, terrain de football et de basket ont également été construits pour occuper leurs loisirs.

 

Fermer le menu