Casino Royal

Casino Royal

Paris Vox – Dorénavant, Paris Vox publiera régulièrement la retranscription écrite de la chronique de commentaire d’actualité d’Arnaud de Robert diffusée dans la Matinale de Radio Libertés. Aujourd’hui, notre chroniqueur revient sur les différents livres de journalistes qui secouent actuellement le monde politique français.


 

Je ne sais pas vous mais moi j’ai comme l’impression qu’il y a un peu le feu dans la pétaudière qu’est devenue l’Elysée.

Le monde politico-médiatique venait à peine d’encaisser l’ouvrage de confidences de François hollande – vous savez le fameux « Un président ne devrait pas dire ça » – et la somme conséquente de déclarations sidérantes du président de la République que c’est au tour de l’ex-madame Hollande de prendre un scud de première avec la sortie d’un livre intitulé « La princesse Royale » du journaliste charentais Patrick Guilloton.

Autant le bouquin sur Hollande est un condensé de n’importe quoi, mais le président nous a presque habitués à cela, autant le livre de Guilloton qui démonte les dessous du système Royal lorsqu’elle était à la tête de la région Poitou-Charentes est un vrai découpage au scalpel de la gestion cataclysmique de dame Royal. J’avoue que je savoure le titre depuis deux jours. Princesse Royal, il est bon le Guilloton.

Derrière le sourire enjôleur et le ton badin des plateau de télé nous découvrons une personne terrorisant ses personnels, autoritaire et cassante,  dévorée par l’ambition

Oui il est bon et il décrit avec une minutie d’huissier les dérives, je devrais dire les délires de l’ex-candidate à la présidentielle lorsqu’elle se prenait pour Ségolène 1ere de Poitou-Charentes. C’est que  à tout de même duré dix ans de 2004 à 2014. Une riche décennie pourrait-on dire avec ironie. Une décennie suivie en continu par Guilloton qui nous retrace la trajectoire hors-norme de cette enfant gâtée mais colérique. Derrière le sourire enjôleur et le ton badin des plateau de télé nous découvrons une personne terrorisant ses personnels, autoritaire et cassante,  dévorée par l’ambition. Voyage dans la Ségosphère, cette secte entière dévouée au culte de sa diva.

Rien n’a échappé à Patrick Guilloton Et tout y passe  : les licenciements en chaine des personnels de l’hôtel de région, les déjeuners de presse au homard et foie gras, les campagnes de promotion de la région détournées pour servir la campagne de Ségolène Royal … et surtout la découverte par son successeur Socialiste Alain Rousset désormais président de la région Nouvelle-Aquitaine qui englobe le Poitou-Charentes , la découverte de 132 millions de factures impayées ainsi que de 130 millions d’emprunts – toxiques pour la plupart – pour un montant de 130 millions d’euros. Voua allez me dire « encore une boule puante lancée par la droite ». Et bien même pas  ! Car Alain Rousset est socialiste et c’est lui qui a alerté la justice sur ces points. Un comble  ! Dénoncée par son propre camp. Il faut dire qu’elle leur en a fait tellement baver.

les juges de la Cours des Comptes sont sur l’affaire et devraient rendre leur conclusions avant la fin de l’année

Enfin, le plus intéressant c’est que les juges de la Cours des Comptes sont sur l’affaire et devraient rendre leur conclusions avant la fin de l’année ce qui nourrit les craintes de l’Elysée. Imaginez un peu dans quatre à six semaines, la ministre de l’écologie en exercice, ex-candidate à la présidentielle et surtout ex-femme du président en exerce mise en examen et poursuivie devant une juridiction pénale. Voilà une affaire dont se passerait bien l’Elysée. On va donc attendre la fin de l’année avec gourmandise, parce que si cette affaire prend une tournure judiciaire, elle pourrait enterrer vivant Hollande dans ses espoirs de figurer aux primaires mais également achever un parti socialiste déjà en échappement thérapeutique.

Nous en tout cas, on peut sincèrement jubiler. C’est peut-être la première fois d’ailleurs que la présidentielle présente un minimum d’intérêt. En espérant que les agents de la chambre régionale des comptes ne se dégonflent pas, nous pourrions avoir à Noël un joli cadeau  ! Un cadeau royal  ! A suivre donc, bonne journée  !

 

Fermer le menu