Gestion des HLM : Droit de réponse de la SAEM Noisy-le-sec

Gestion des HLM : Droit de réponse de la SAEM Noisy-le-sec

Paris Vox – Suite à notre article « « Gestion des HLM : de nombreuses irrégularités au sein de la SAEM Noisy le Sec habitat », nous avons reçu une demande de « Droit de réponse » de la part de l’organisme mis en cause. Comme le veut le droit de la presse, nous accédons volontiers à cette requête, tout en précisant que le lien présent dans notre article permettait d’accéder à l’ensemble des documents du dossier,  c’est  dire à la fois le rapport de l’Ancols et la réponse donnée par la SAEM de Noisy-le sec ( ICI  : Société anonyme d’économie mixte Noisy-le-Sec Habitat – Rapport définitif de contrôle et droit de réponse (publié le 6 juillet 2016). )


 

Droit de réponse  :

« Les services de la SAEM Noisy-le-Sec Habitat ont pris connaissance de votre article du 4 octobre 2016 intitulé « Gestion des HLM : de nombreuses irrégularités au sein de la SAEM Noisy le Sec habitat » faisant suite au rapport de l’ANCOLS en date de décembre 2015.

Compte tenu des nombreuse inexactitudes dont fait preuve cet article, je souhaiterai obtenir un droit de réponse et la publication de la lettre par laquelle nous avons répondu au rapport de l’ANCOLS. En effet, bien que cette réponse soit annexée au rapport vous avez omis d’y faire la moindre référence.

Alors que vous vous présentez comme « site de réinformation », vous ne faites qu’employer les mêmes procédés que les « médias institutionnels » (on ne trouve aucune différence avec l’article du journal « Le Parisien » publié sur le même sujet) que vous entendez dénoncer.

L’exemple le plus criant est l’emploi du présent de l’indicatif afin de décrire une situation passée. Il me semble important pour vos lecteurs d’indiquer que le contrôle à l’origine rapport porte sur la période 2009-2013 et ne reflète plus la situation actuelle et des changements apportés depuis lors sous l’impulsion du PDG, Monsieur L. RIVOIRE et moi-même S. MOULINAT-KERGOAT, DGD depuis mai 2014 ! Au-delà de l’absence d’évocation de notre réponse à l’ANCOLS, pourquoi ne pas nous avoir solliciter pour un entretien afin de rétablir certaines vérités ?

Ainsi, je compte sur votre souci de déontologie afin de publier sur votre site internet la réponse que nous  avons transmis au service de l’ANCOLS dans un délai 24 heures sans quoi nous serions contraints de demander cette publication par voie judiciaire.

Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Sébastien MOULINAT-KERGOAT, Directeur général délégué de la SAEM Noisy-le-Sec Habitat »

 

Fermer le menu