Voies sur berges : Hidalgo passe en force

Voies sur berges : Hidalgo passe en force

Paris Vox -Le projet controversé de piétonisation des voies sur berge rive droite, à Paris, vient de recevoir un avis défavorable de la commission d’enquête. Malgré cela, la majorité municipale conduite par Anne Hidalgo a affirmé qu’elle comptait bien mener ce dossier à son terme, l’avis n’étant que consultatif.


 

Le commission met pourtant en doute l’un des points centraux du projet, « la diminution de la pollution », jugeant que l’étude d’impact est insuffisante pour établir la réalité de celle-ci. Le rapport met également en avant des répercussions sur un secteur beaucoup plus large que celui retenu par l’étude d’impact commanditée par la mairie. Il estime que les «5e, 6e et 8e arrondissements subiront un report de près de trois quarts des véhicules qui ne pourront plus emprunter» la voie.

Des positions qui font fulminer Anne Hidalgo arguant qu’il s’agit là d’un véritable « déni de l’urgence climatique ».  Elle affirme également que cet avis va à l’encontre de la volonté majoritaire des parisiens, excipant d’un sondage établissant à 60 % le taux d’habitants de la capitale favorables à la fermeture des berges à la circulation automobile.

C’est pourquoi le maire de Paris a donc décidé « dans le respect du droit, de ne pas suivre cet avis consultatif de la commission d’enquête» et présentera au prochain Conseil de Paris la délibération de validation définitive du projet, « étape décisive dans la lutte contre la pollution et pour la reconquête de leur fleuve par les Parisiens» selon elle.

Fermer le menu