Expo : Des voyageurs à l’épreuve du terrain

Expo : Des voyageurs à l’épreuve du terrain

Paris Vox – Du 13 avril au 19 septembre 2016, à Hôtel de Soubise, les archives nationales organisent une exposition consacrée aux « voyageurs à l’épreuve du terrain : études, enquêtes, explorations (1800-1960) ».


 

« Aux yeux du grand public, les voyages scientifiques du passé apparaissent le plus souvent dans leur dimension héroïque. On imagine volontiers l’explorateur, solitaire ou presque, affrontant mille dangers et parcourant d’énormes distances pour parvenir à ses fins : la découverte d’une terre inconnue, d’une cité endormie depuis des siècles, d’une espèce animale jusqu’alors non répertoriée.

Or ces découvertes ne sont que rarement le fait d’un homme seul. Pour préparer et mener à bien son voyage, l’explorateur bénéficie de soutiens financiers, de conseils scientifiques, techniques ou méthodologiques, et surtout de la collaboration d’assistants, de guides, d’interprètes, de porteurs. Le voyage s’inscrit lui-même dans un contexte qui est loin d’être anodin et répond à un certain nombre d’attendus, tant dans sa conception que dans ses objectifs : enjeux scientifiques, visées impérialistes, intérêts économiques.

Cette exposition entend lever le voile sur cet « envers du décor » des voyages scientifiques ou documentaires montés depuis la France entre 1800 et 1960. Elle s’organise autour des trois temps du voyage : sa préparation, son déroulement et finalement ses retombées scientifiques, politiques ou médiatiques.

L’exposition est l’occasion de présenter au public des fonds des Archives nationales peu connus, voire totalement inédits, provenant de diverses administrations ou déposés par des particuliers : ministère de la Marine, service des missions scientifiques du ministère de l’Instruction publique, Muséum national d’Histoire naturelle et autres organismes scientifiques, musées nationaux, Maison de France, etc. Elle bénéficie en outre de prêts de quelques grandes institutions comme le musée du quai Branly, le Muséum national d’Histoire naturelle, le Conservatoire national des arts et métiers et la bibliothèque Éric-de-Dampierre (Maison de l’archéologie et de l’ethnologie, René-Ginouvès, à Nanterre). »

http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr/