Faire un don
Mémoire : le pont de Grenelle rebaptisé en hommage au Cadets de Saumur

Mémoire : le pont de Grenelle rebaptisé en hommage au Cadets de Saumur

Paris Vox – C’est une page héroïque et tragique de la seconde guerre mondiale qui a été honorée, ce samedi 18 juin, jour anniversaire de l’appel à la résistance du Général de Gaulle, par les autorités civiles et militaires françaises : le sacrifice des cadets de l’école de cavalerie de Saumur.


Le pont de Grenelle, dans le XVe arrondissement de Paris, a en effet été renommé en hommage à ces héros qui tentèrent de freiner l’avancée allemande sur la Loire par un combat aussi courageux que désespéré. Le pont de Grenelle-Cadets de Saumur a ainsi été inauguré par le maire PS de Paris Anne Hidalgo, accompagné de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, et de Philippe Goujon, député-maire LR du XVe arrondissement. Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, était également présent à cette cérémonie.
Loin de l’image de « sauve qui peut général » qui accompagne trop souvent, de façon caricaturale, le souvenir de la campagne de France de 1940, la résistance acharnée des 550 élèves officiers de réserve de l’École d’application de la cavalerie de Saumur, écrasés sous un déluge de fer et de feu, méritait d’être honorée à sa juste valeur. Le vainqueur lui-même rendra d’ailleurs hommage au courage et au dévouement des défenseurs de Saumur et des ponts de la Loire qui n’hésitèrent pas à charger à cheval les blindés de la Wermacht.
Rappelons que plus de 60 000 soldats français ont été tués durant la Bataille de France de mai-juin 1940 (soit un taux de perte journalier supérieur à celui des Allemands sur le front de l’Est de juin à décembre 1941).

Cadets