Faire un don
Drôles de trafics autour du Château de Versailles

Drôles de trafics autour du Château de Versailles

Paris Vox – Le marché de l’art, l’un des plus fructueux et rentable actuellement, est parfois d’une grande opacité. Des soupçons planent régulièrement sur les fortunes qui s’y créent. Un nouveau scandale vient une fois encore de confirmer cette situation.


En effet, l’office central de lutte contre le trafic des biens culturels (OCBC) a procédé, mardi dernier, le 7 juin, à trois interpellations de professionnels du marché de l’art. Ces interpellations sont le résultat d’une enquête concernant le commerce de faux meubles anciens. Plusieurs de ces faux meubles du 17e siècle auraient notamment été acquis par le Château de Versailles, entre 2008 et 2012, pour une somme globale de 2,7 millions d’euros.

Le ministre de la culture, Audrey Azoulay, a annoncé le lancement d’un inspection administrative, parallèle à l’enquête judiciaire, pour analyser et contrôler les procédures d’acquisitions de meubles dans le cadre de l’accroissement des collections nationales.

Le Château de Versailles pourrait se porter partie civile contre les faussaires.