Roland Garros : polémique autour d’un match interrompu

Roland Garros : polémique autour d’un match interrompu

Paris Vox – Entre défections, abandons et intempéries, 2016 restera sans aucun doute une année noire pour le tournoi de tennis de Roland Garros. Nouvelle ombre au tableau déjà peu reluisant : la polémique autour de l’interruption d’un match à cause de la pluie. Si la nécessaire interruption du match n’est pas contestée, c’est le « timing » de celle-ci qui suscite la controverse. En effet, la décision de faire cesser le match a été prise très exactement 2 heures et 1 minute après le début de la rencontre. Or, au-delà, de deux heures de jeu, l’organisation ne rembourse plus les billets. Un véritable scandale pour de nombreux spectateurs qui voient là une manœuvre fallacieuse de l’organisation, la Fédération Française de Tennis, pour ne pas perdre d’argent. La défiance est d’autant plus grande qu’il pleuvait en effet assez abondamment depuis de longues minutes et que le match aurait pu (du ?) être stoppé avant. Car conformément au règlement, vu qu’il y a au moins deux heures de jeu, aucun remboursement n’est possible pour les spectateurs du court central. A deux minutes près, les fans auraient pu être dédommagés à 50 %.
Face au mécontentement du public, la FFT s’est borné à promettre que les spectateurs lésés seraient « prioritaires » pour l’achat de billets pour le tournoi de l’année prochaine. Il n’est pas certain que ce (tout) petit geste suffise à apaiser la polémique ni ne redore le blason d’un Roland Garros bien terne.

Fermer le menu