Paris : multiplication des campements de clandestins

Paris : multiplication des campements de clandestins

Paris Vox – Comme c’était prévisible, l’évacuation du campement sauvage de Stalingrad n’a rien résolu des problèmes liés à la présence croissante d’immigrés clandestins dans les rues de la capitale. En effet, qu’il s’agisse de clandestins n’ayant pas bénéficié d’une solution d’hébergement ou de nouveaux arrivants, des petits campements se sont reconstitués à plusieurs endroits dans le nord de Paris. Ainsi une centaine de Soudanais se sont installés dans les « jardins d’Eole » (18e arrondissement).

Un peu plus loin, ce dont 150 afghans qui ont installé leurs tentes de fortune quai de Jemmapes, le long du canal Saint-Martin (10e arrondissement).

L’un d’eux, Mohamed, explique les nouveaux arrivants sont pris en charge par les bénévoles d’associations et qu’ils espèrent, en occupant l’espace public, profiter rapidement de solutions de logement.

« C’est trop difficile d’atteindre l’Angleterre et l’Allemagne ne donne pas de papiers alors la France c’est une bonne solution… » conclut-il en précisant qu’il attend l’arrivée prochaine d’autres membres de sa famille.