Fleury-Mérogis : le terroriste Abdeslam hué par les détenus islamistes radicaux

Fleury-Mérogis : le terroriste Abdeslam hué par les détenus islamistes radicaux

Paris Vox – Selon le témoignage de plusieurs membres du personnel de la Maison d’Arrêt de Fleury-Mérogis, Salah Abdeslam, l’un des auteurs présumés du carnage du 13 novembre à Paris, a été hué et sifflé par les autres détenus lors de son arrivée. Ces lazzis venaient de la population musulmane radicalisée reprochant au terroriste de n’être pas allé au bout du sacrifice en refusant de se faire exploser le soir du massacre. Une réception qui donne une idée particulièrement inquiétante de degré d’extrémisme des islamistes incarcérés dans ces lieux.

Salah Abdeslam a été placé à l’isolement, sous contrôle vidéo permanent, afin d’éviter tout contact avec les autres détenus de la prison de l’Essonne. Certains codétenus radicaux pourraient en effet tenter de s’en prendre à lui pour l’empêcher de « collaborer » avec les autorités. Il est mis en examen pour assassinats terroristes, soupçonné d’avoir participé à la préparation logistique des attentats du 13 novembre notamment en louant appartements et voitures pour ses complices.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance