Chaos au Stade France : un syndicat de police interpelle le ministre de l’intérieur et le préfet de police de Paris

Chaos au Stade France : un syndicat de police interpelle le ministre de l’intérieur et le préfet de police de Paris

Paris Vox – Le fiasco de l’organisation de la finale de la coupe d’Europe de football à Saint-Denis n’en finit pas de faire des remous à l’étranger mais aussi en France où l’un des principaux syndicats de police, Unité SGP Police, demande au préfet de police de Paris, Didier Lallement, de «prendre ses responsabilités».

Dans un tract, ce syndicat interpelle le ministre de l’Intérieur: «Monsieur le ministre qui est le donneur d’ordres?!». À côté d’une photo du préfet Lallement, il écrit: «si aujourd’hui, vous estimez que des gestes ont été inappropriés, c’est probablement parce que les ordres donnés étaient inappropriés».

Interrogé par l’AFP, l’autre principal syndicat Alliance, proche du pouvoir, n’a courageusement pas souhaité s’exprimer sur les incidents du Stade de France.

La communication du syndicat fait suite aux propos du ministre de l’intérieur devant les sénateurs qui l’auditionnaient. Gérald Darmanin avait en effet évoqué «des gestes inappropriés et disproportionnés de la part de policiers ou de gendarmes mobiles».

«On aurait aimé que la chaîne hiérarchique soit aussi pointée du doigt. On ne retient que le lampiste au bout de la chaîne» s’offusque les syndicalistes policiersqui pointent les «mécanismes trop rigides» de la préfecture de Police alors que «la gendarmerie et les CRS ne sont pas invités à la conception du dispositif».