Dialogue contesté entre catholiques et musulmans  à Montreuil

Dialogue contesté entre catholiques et musulmans à Montreuil

Paris Vox – L’église Saint-André de Montreuil organise samedi 19 mars une rencontre entre catholiques et musulmans. Une initiative qui déplait à certains catholiques qui organisent un chapelet pour réparer ce “blasphème”.

Les délires œcuméniques de l’Église conciliaire sont-ils sans limites ? Alors que l’église Saint-Sulpice dans le sixième arrondissement avait accueilli récemment des fidèles musulmans levant une levée de boucliers chez de nombreux catholiques (voir l’article de nos confrères de Fdesouche), on apprend aujourd’hui que l’église Saint-André de Montreuil s’apprête à rééditer une rencontre entre catholique et musulmans.

De nombreuses personnalités ecclésiastiques sont attendues dont l’Évêque de Seine-Saint-Denis, Monseigneur Pascal Delannoy.

Cette rencontre déplait à de nombreux catholiques qui se sont manifestés notamment sur les réseaux sociaux. Nous avons contacté plusieurs d’entre eux qui souhaitent se rassembler afin de dénoncer cette rencontre faussement fraternelle au cours de laquelle des prières musulmanes seront chantées.

L’abbé Raffray, très actif sur les réseaux sociaux, rappelle le sens originel du message de l’Église sur Twitter.

Un appel à se rassembler afin de prononcer un chapelet est lancé par plusieurs groupes catholiques. Le rassemblement doit se faire sans bannières dans un esprit non partisan. L’un des participants nous indique : “Nous agirons en tant que Catholiques révoltés par ce blasphème. Plusieurs mouvements seront parmi nous et nous avons fait le choix de ne pas afficher d’étiquette pour éviter toute récupération politique.”