Faire un don
Crise sanitaire : le parquet de Paris classe sans suite 16 200 plaintes

Crise sanitaire : le parquet de Paris classe sans suite 16 200 plaintes

Paris Vox – Circulez y’a rien à voir ! Voilà en substance ce qu’a répondu le parquet de Paris aux milliers de plaignants qui entendaient dénoncer les effets secondaires liés au port du masque pour les enfants ainsi que ceux du vaccin contre le coronavirus.

Le parquet vient en effet de classer 9600 plaintes dénonçant les effets secondaires du vaccin arguant des chefs de tromperie aggravée, de mise en danger de la vie d’autrui, d’abus de faiblesse et d’extorsion aggravée. Le 31 mars dernier, la juridiction parisienne avait déjà classé 6600 plaintes dénonçant les effets secondaires du masque pour les enfants avec les qualifications de violences sur mineurs, tromperie et non-assistance à personne en danger.

En tout, le parquet parisien a reçu depuis cette date 18 390 plaintes, dont 18 200 « types », et 150 individuelles.

Des plaintes qu’il vient de balayer d’un revers de la main, démontrant une fois encore que son rôle principal était de protéger le pouvoir et d’empêcher que sa responsabilité puisse être mise en cause.