Faire un don
Corbeil-Essonnes (91) : cinq nuits d’émeutes

Corbeil-Essonnes (91) : cinq nuits d’émeutes

Paris Vox – Un semblant de calme semble être (temporairement) revenu à Corbeil-Essones après 5  nuits de violences.

Comme souvent dans les cités de l’immigration, la situation a explosé à le suite d’une intervention de la police.

En effet, jeudi dernier, aux Tarterêts, deux frères, qui seront jugés en janvier, ont été interpellés par la police, pour rodéo urbain et violences envers les forces de l’ordre. Lors de cette arrestation, leur mère a été repoussée avec du gaz lacrymogène par un policier, alors qu’elle se dirigeait vers l’un de ses fils, plaqué au sol.

Cette scène, évidemment filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux, a servi de nouvelle justification pour déchaîner la violence et la haine anti-flics des « jeunes » du quartier.

Une violence qui s’est aussi répandue à d’autres villes du département, également théâtre de violences urbaines. La police a notamment été visée par des tirs de mortiers d’artifice et des jets de boules de pétanque. Plusieurs fonctionnaires de police ont été blessés et  quatre interpellations ont eu lieu.

Pour tenter de calmer la situation, la mairie de Corbeil-Essonnes a organisé dès lundi une rencontre entre mères du quartier des Tarterêts et des policiers. D’autres rencontres doivent avoir lieu. Il n’est pas certain que cela soit suffisant pour rétablir l’ordre t la sécurité dans ces territoires perdus de la République.