Faire un don
Statue de Colbert dégradée : le vandale condamné

Statue de Colbert dégradée : le vandale condamné

Paris Vox – Le militant prétendument « anti-négrophobie » qui avait tagué la statue de Colbert devant l’Assemblée nationale le 23 juin 2020 a été condamné hier par le tribunal de Paris à une amende de 500 euros. Il devra aussi payer 1040 euros à l’Assemblée nationale pour le préjudice matériel.

L’activiste noir Franco Lollia s’était attaqué à la statue de Jean-Baptiste Colbert à Paris, devant l’Assemblée nationale, pour dénoncer une prétendue «négrophobie d’État». Poursuivi pour «faits d’inscription, signe ou dessin réalisés sur une façade, une voie publique ou du mobilier urbain», il a été condamné ce 28 juin à 500 euros d’amende, (en dessous des 800 euros requis par le parquet).

L’opération s’était déroulée dans un contexte d’hystérie « Black lives matter » qui avait entraîné le déboulonnage de statues par certains militants raciaux ou « indigénistes ». Revisitant l’histoire de façon totalement anachronique, ces activistes prétendent rayer de la mémoire collective tous les personnages ne correspondant pas aux critères « moraux » de l’époque actuelle.

Assumant totalement son acte de vandalisme, Franco Lollia a comparu vêtu d’un sweat marqué du logo du mouvement « Black lives matter ».