Faire un don
Stalingrad : une toxicomane africaine agresse et blesse un enfant

Stalingrad : une toxicomane africaine agresse et blesse un enfant

Paris Vox – Mais qu’attendent les pouvoirs publics pour intervenir énergiquement et remettre de l’ordre dans cette zone de violence et de non droit qu’est devenu le nord de Paris ? La semaine dernière, c’est un enfant de deux ans qui a été blessé par une toxicomane ayant commis préalablement d’autres agressions…

La nouvelle a été diffusée par le compte Twitter « Stop Crack Eole », dans la journée du 21 juin dernier. Le compte, tenu par des habitants excédés  des 18 et 19eme arrondissements, lutte pour mettre fin au regroupement des toxicomanes parisiens dans le parc d’Eole. Et si les événements et images chocs ne manquent pas, la dernière en date est particulièrement scandaleuse et choquante.

En effet, quatre photos montrent un enfant de deux ans, en poussette, pleurant, et le visage tuméfié et traversé par une plaie sur la joue droite.

La semaine dernière, l’enfant et sa mère ont été attaqués par une toxicomane atteinte de troubles psychiatriques. A quelques centimètres près, l’’enfant  aurait pu perdre son œil.

Selon CNews, l’attaquante est décrite par les forces de l’ordre comme « africaine, mince, les cheveux en désordre, la peau sale ». Interpellée par les policiers de la BAC 19ème quelques minutes plus tard, la femme se montre incapable de donner son identité aux fonctionnaires. Finalement identifiée au moyen d’un bracelet hospitalier, elle a été reconnue, lundi 21 juin, irresponsable de ses actes et placée en hôpital psychiatrique.

Mais en finira-t-on un jour avec cet invraisemblable laxisme qui  considère les toxicomanes comme des « malades » et des « victimes » et se soucie davantage de leur santé que de la sécurité des passants et riverains qui croisent la route de ces zombies prêts à tout ?